Grand Paris Seine Ouest (G.P.S.O)

 

Insérer prochainement dans les documents d’urbanisme de chaque commune de GPSO la protection des espèces animales et végétales tout en favorisant leurs déplacements. Excellente idée , reste à voir la mise en œuvre.

Le parisien92 du 24.09.2014

La faune locale aura bientôt son havre de paix

Les automobilistes se fient à leur GPS, les usagers des transports en commun épluchent leur plan du métro… les écureuils, hérissons, oiseaux, insectes et autres ont désormais leur trame verte et bleue, selon qu’elle emprunte la végétation ou les eaux. Cette trame, votée en février et actuellement mise en place par la communauté d’agglomération Grand Paris Seine Ouest (GPSO)*, a pour but de protéger les espèces animales et végétales tout en favorisant leurs déplacements. « GPSO figure comme l’une des communautés d’agglomération pionnières en termes de développement durable », indique Christiane Barody-Weiss, la vice-présidente déléguée à l’environnement. La direction de l’environnement de GPSO a cartographié les axes permettant le développement de la faune et de la flore, ainsi que les endroits où l’intervention humaine a rendu leur subsistance incertaine. « L’objectif est de relier entre eux les réservoirs de biodiversité grâce à des corridors tracés par les arbres sur voirie par exemple », explique-t-on chez GPSO.

Une nouveauté qui va s’intégrer dans les documents d’urbanisme. Déjà intégrée dans le Plan local d’urbanisme de Ville-d’Avray, la trame verte et bleue va s’insérer prochainement dans les documents d’urbanisme de chaque commune de GPSO. Une évolution suivie par les associations de défense de l’environnement. « L’idée semble bonne, souligne Bernard Garmirian, le président d’Environnement 92. Tout dépend ensuite de la mise en œuvre. »

39 % d’espaces verts sur l’ensemble de l’agglomération. Malgré des zones de forte densité (Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Vanves), les espaces verts prospèrent sur 39 % de la surface de GPSO. Les forêts de Meudon et de Fausses-Reposes représentent d’importantes réserves naturelles. Les animaux empruntent des couloirs pour se déplacer : berges de la Seine, perspective de l’Observatoire de Meudon jusqu’au fleuve, continuité des parcs et jardins des coteaux, de la colline de Brimborion à Sèvres jusqu’au lycée Michelet à Vanves.

Des barrières infranchissables. Le diagnostic établi par GPSO relève la présence de barrières quasi infranchissables pour certaines espèces. Les routes surtout : la N 118 entre Sèvres et Meudon, les quais de Stalingrad et du Point-du-Jour à Boulogne-Billancourt…

Sensibiliser aussi les habitants. La Seine, les talus ferroviaires, les routes départementales, mais aussi les jardins privés sont susceptibles de servir aux migrations de la faune. L’application de la trame verte et bleue nécessite de sensibiliser tous les acteurs. GPSO, qui a abandonné l’usage d’engrais et autres pesticides pour ses parcs et jardins, s’apprête à communiquer vis-à-vis des habitants pour qu’ils fassent de même.

* Boulogne-Billancourt, Chaville, Issy-les-Moulineaux, Meudon, Sèvres, Vanves, Ville-d’Avray.

—————————————————————————————————————————————

Une Communauté d’agglomération est une « association » de communes ayant pour but d’élaborer et de conduire ensemble un projet commun de développement urbain et d’aménagement du territoire.

La ville de Meudon est associée à Grand Paris Seine Ouest (GPSO), une communauté qui  compte un peu  plus de 300 000 habitants.

Grand Paris Seine Ouest (G.P.S.O) vignette_carte_identite_gpso

Slot machine Strategies |
Ensemble pour agir autrement |
Geraudkleiber |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Soissonlucmunicipaleslaigne...
| Politiquement incorect
| Améliorer encore la vie des...